⚠️ LES PRIX DE L'ÉNERGIE S'ENVOLENT : TOURNEZ-VOUS VERS DES OFFRES PLUS FIABLES

Les prix de l'électricité et du gaz atteignent des records. De nombreux fournisseurs augmentent leurs tarifs chaque mois, avec des conséquences sur vos factures.

Pour faire un point sur votre situation, contactez un conseiller Selectra au :

☎️ 09 74 59 03 12 Rappel immédiat et gratuit

Hausse des prix de l'énergie en 2022: analyse et recommandations

Le mois d'octobre 2021 est marqué par une hausse exceptionnelle des prix de l'énergie en Europe, avec notamment une hausse record de 12,6 % sur les prix du gaz. En cause, la pandémie de la Covid-19 et la reprise économique depuis quelques mois. Cette flambée de prix inquiète les Français, qui commencent à en voir les conséquences sur leurs factures d'énergie. Qu'est-ce qui explique réellement cette explosion et comment y échapper ?


Hausse du prix du gaz de +10,10% TTC en août 2022 évitée grâce à la prolongation du bouclier tarifaire La CRE a publié le barème du tarif réglementé de gaz pour le mois de juillet 2022. Sans prolongation du bouclier tarifaire après le 30 juin 2022, le TRV aurait subi une augmentation de +10,10% TTC au 1ᵉʳ août 2022 par rapport au 1ᵉʳ juillet 2022, ce qui représente une hausse de 61,90% TTC par rapport au 1ᵉʳ octobre 2021.

Pourquoi cette augmentation des prix de l'énergie en 2021 ?

Après une hausse des prix déjà constatée en juillet, août et septembre, le régulateur de l'énergie a annoncé une nouvelle hausse des tarifs réglementés du gaz Engie de +12,6 % en octobre. Il s'agit de la plus forte hausse enregistrée sur les prix du gaz depuis 2013. Un facteur principal explique cette augmentation exceptionnelle des prix de l'énergie : la pandémie de la Covid-19.

  1. Une hausse de la demande suite à la reprise économique
  2. La Russie est-elle en cause ?
  3. Après la hausse des prix du gaz, les prix de l'électricité

Une hausse de la demande suite à la reprise économique

La pandémie de la Covid-19 a chamboulé bien des secteurs, et celui de l'énergie n'y échappe pas. La demande avait baissé pendant plusieurs mois, résultant à une réduction de la production et des niveaux de stockage de gaz en Europe. Toutefois, on assiste depuis quelques mois à la reprise simultanée des économies mondiales après la crise sanitaire, par conséquent, les ressources énergétiques sont soudainement très demandées.

Alors que la demande augmente, l'offre ne suit pas car les niveaux de stockage européens ont diminué et ne sont plus suffisants pour répondre à ce redémarrage économique. Cela fait automatiquement grimper les prix du gaz. Cette augmentation de prix est remarquée dans toute l'Europe qui importe la majorité de son gaz. Rien qu'en France, 99 % du gaz consommé est importé.

La Russie est-elle en cause ?

Alors que les pays européens cherchent à importer une quantité plus importante de gaz, ils se sont d'abord tournés vers les pays asiatiques, mais le marché du GNL y est très tendu, avec la Chine qui achète une grande quantité de GNL au prix fort pour faire face à sa pénurie d'électricité. Seule solution restante : la Russie, sur laquelle repose actuellement l'approvisionnement en gaz de l'Europe (à savoir que 20 % du gaz en France était issu des importations depuis la Russie en 2019).

On parle particulièrement de Gazprom, qui détient aujourd'hui le monopole des exportations de gaz vers l'Europe par gazoduc. Gazprom n'aurait qu'à augmenter ses exportations pour répondre à cette forte demande européenne, mais ne peut pas le faire cette année car la construction du gazoduc Nord Stream 2 avait été retardée à cause des sanctions américaines contre Moscou. Le géant russe est aussi accusé d'avoir réduit ses approvisionnements de gaz passant par l'Ukraine, dans le but d'obtenir plus rapidement l'approbation de l'Allemagne pour l'entrée en service de ce gazoduc à travers la mer Baltique. Gazprom dément toutefois ces accusations.

Après la hausse des prix du gaz, les prix de l'électricité

Une mauvaise nouvelle en cache souvent une autre. Il faut savoir que le prix de l'électricité est indexé sur celui du gaz. Le gaz sert notamment à produire 20 % de l'électricité en Europe. Lorsque le prix du gaz augmente, celui de l'électricité suit aussi cette évolution.

Autre raison de la hausse des prix de l'électricité en 2021 : la hausse des prix des quotas de CO₂ pour durcir la politique climatique européenne dans le cadre du Fit for 55 de Bruxelles, visant à réduire de 55 % les émissions de gaz à effet de serre de l'Union européenne à l'horizon 2030. Pour le contexte, les entreprises (dont toutes les installations dans le secteur énergétique) disposent de quotas d'émission de gaz à effet de serre définis par le protocole de Kyoto.

Lorsque ces entreprises n'ont pas respecté leur limite, elles ont le droit de racheter des quotas aux entreprises qui auraient émis moins de CO₂ que leur limite imposée. L'augmentation des prix de ces quotas de CO₂ influence donc aussi le prix de l'électricité, car elle implique un investissement supplémentaire pour les entreprises de l'énergie.

Quelles solutions pour faire face à ses augmentations ?

Cette hausse des prix de l'énergie concerne actuellement toute l'Europe. Il est possible de limiter l'impact sur ses factures d'électricité et de gaz, en souscrivant les offres les moins chères et avec les conditions les plus avantageuses. Il est important, aujourd'hui plus que d'habitude, de comparer les fournisseurs d'électricité et de gaz.

Quelle différence entre une offre à prix indexé et une offre à prix fixe ? Un autre moyen d'éviter les augmentations de prix est d'opter pour une offre à prix fixe. En effet, les contrats de gaz et d'électricité sont généralement proposés, soit avec des tarifs indexés, c'est-à-dire des tarifs qui varient et suivent l'évolution des prix sur le marché, soit avec des tarifs fixes qui permettent de bloquer le prix du kWh sur une période donnée afin de ne pas subir les fluctuations du marché. À savoir qu'en France, sur 10 millions de clients gaz, 3 millions paient le tarif réglementé, environ 2 millions paient un prix indexé, et le reste d'abonnés ont choisi un tarif fixe et ne sont donc pas directement concernés par la hausse des prix de l'énergie.

  1. Les offres que nous vous conseillons pour l'électricité
  2. Les offres que nous vous conseillons pour le gaz

Les offres que nous vous conseillons pour l'électricité

Voici une sélection d'offres d'électricité plus avantageuses que le tarif réglementé EDF :

Sélection d'offres électricité plus avantageuses que le tarif réglementé
Fournisseur Réduction Plus d'informations
Ekwateur
logo ekwateur
Prix Variable
☎️09 87 67 16 74
Rappel gratuit
Indexé sur le prix du marché EPEX
  • Une électricité locale et 100% verte
OHM Energie
Ohm Energie
Offre Classique
☎️09 71 07 14 21
Rappel gratuit
--%*
  • Offre compatible avec tous les compteurs et destinée aux petits consommateurs d'électricité (logements de petite surface ou chauffés au gaz)
  • Souscriptions différées de trois mois en raison de l'augmentation des prix
OHM Energie
Ohm Energie
Offre Petite Conso
☎️09 71 07 14 21
Rappel gratuit
-10%**
  • Offre compatible avec tous les compteurs et destinée aux petits consommateurs d'électricité
  • Souscriptions différées de trois mois en raison de l'augmentation des prix
TotalEnergies
logo total direct energie
Essentielle
☎️09 74 59 46 06
Rappel gratuit
-5€
  • Remise fixe de 5€ sur chaque MWh consommé par rapport au prix du TRV
Wekiwi
logo wekiwi
Prix Indexé
☎️01 86 76 11 58
Rappel gratuit
Forfait Wekiwi
  • Prix fixe garanti sans hausse pendant 12 mois
  • Choix de la fréquence et du montant de ses mensualités
  • Remise digitale

*réduction sur le prix du kWh HT par rapport au TRV EDF
**réduction sur le prix de l'abonnement HT
Sélection d'offres partenaires Selectra (référencement gratuit)

Sélection d'offres électricité plus avantageuses que le tarif réglementé
Fournisseur Réduction Plus d'informations
EkWateur
logo ekwateur
Prix Variable
✔ Je souscris en ligne
Rappel gratuit
Indexé sur le prix du marché EPEX
  • Une électricité locale et 100% verte
OHM Energie
Ohm Energie
Offre Classique
✔ Je souscris en ligne
Rappel gratuit
--%*
  • Offre compatible avec tous les compteurs et destinée aux petits consommateurs d'électricité (logements de petite surface ou chauffés au gaz)
  • Souscriptions différées de trois mois en raison de l'augmentation des prix
OHM Energie
Ohm Energie
Offre Petite Conso
✔ Je souscris en ligne
Rappel gratuit
-10%**
  • Offre compatible avec tous les compteurs et destinée aux petits consommateurs d'électricité
  • Souscriptions différées de trois mois en raison de l'augmentation des prix
TotalEnergies
logo total direct energie
Essentielle
Rappel gratuit
-5€
  • Remise fixe de 5€ sur chaque MWh consommé par rapport au prix du TRV
Wekiwi
logo wekiwi
Prix Indexé
✔ Je souscris en ligne
Rappel gratuit
Forfait Wekiwi
  • Prix fixe garanti sans hausse pendant 12 mois
  • Choix de la fréquence et du montant de ses mensualités
  • Remise digitale

*réduction sur le prix du kWh HT par rapport au TRV EDF
**réduction sur le prix de l'abonnement HT
Sélection d'offres partenaires Selectra (référencement gratuit)

Les offres que nous vous conseillons pour le gaz

Si ces dernières années les offres à prix indexé étaient souvent recommandées en contexte de baisse du prix du gaz, ce n'est plus le cas aujourd'hui puisque le tarif réglementé de gaz subit une hausse historique : un offre à prix fixe (à condition que celui-ci soit fixé en dessous du TRV) permet donc de s'assurer de tarifs stables.

Voici une sélection des offres de gaz les moins chères malgré la flambée des prix :

Sélection d'offres de gaz plus avantageuses que le tarif réglementé
Fournisseur Réduction Plus d'informations
OHM Energie
Ohm Energie
Bouclier Tarifaire
09 71 07 14 21
Rappel gratuit
Tarif similaire au TRV
  • 1% de remise HT sur l’abonnement par rapport au tarif réglementé
  • Souscriptions différées de trois mois en raison de l'augmentation des prix
TotalEnergies
logo total direct energie
Essentielle
09 74 59 46 06
Rappel gratuit
-3€
  • Remise fixe de 3€ sur chaque MWh consommé par rapport au prix du TRV
Vattenfall
logo vattenfall
Gaz Eco Plus
01 86 26 47 81
Rappel gratuit
-5%*
  • Service client disponible du lundi au samedi de 9h à 20h
  • Offre sans engagement

*réduction sur le prix du kWh HT par rapport au TRV Engie.
Sélection d'offres partenaires Selectra (référencement gratuit)

Sélection d'offres de gaz plus avantageuses que le tarif réglementé
Fournisseur Réduction Plus d'informations
OHM Energie
Ohm Energie
Bouclier Tarifaire
Rappel gratuit
Tarif similaire au TRV
  • 1% de remise HT sur l’abonnement par rapport au tarif réglementé
  • Souscriptions différées de trois mois en raison de l'augmentation des prix
TotalEnergies
logo total direct energie
Essentielle
Rappel gratuit
-3€
  • Remise fixe de 3€ sur chaque MWh consommé par rapport au prix du TRV
Vattenfall
logo vattenfall
Gaz Eco Plus
✔ Je souscris en ligne
Rappel gratuit
-5%*
  • Service client disponible du lundi au samedi de 9h à 20h
  • Offre sans engagement

*réduction sur le prix du kWh HT par rapport au TRV Engie.
Sélection d'offres partenaires Selectra (référencement gratuit)

Les annonces du gouvernement pour contrer la hausse des prix

Le gouvernement suit de près ces hausses des prix de l'énergie. Face à cette situation, le Premier Ministre Jean Castex a annoncé quelques mesures pour tenter de limiter les dégâts. Parmi ces annonces, voici les solutions à retenir :

  • Le tarif réglementé du gaz sera bloqué jusqu'en juin 2022 : pour éviter de nouvelles hausses, la première mesure prise par le gouvernement est le gel des tarifs réglementés jusqu'au printemps 2022. "Il n'y aura plus d'augmentation du prix du gaz", annonce donc le Premier Ministre au 20 heures de TF1 ;
  • La hausse du prix de l'électricité sera limitée à 4 % : les prix de l'électricité, indexés sur ceux du gaz, devaient aussi connaître une augmentation de 12 % en 2022, mais le Premier Ministre annonce que cette hausse sera limitée grâce à une future baisse sur une taxe de l'électricité. Pour permettre de limiter la hausse à 4 %, le gouvernement a annoncé une augmentation du plafond et du prix du MWh de l'ARENH et diminuer le montant de la TICFE/CSPE ;
  • La revalorisation du chèque énergie : un chèque énergie d'une valeur de 100€ supplémentaire avait déjà été décidé pour décembre, pour 5,8 millions de bénéficiaires aux revenus très modestes - afin de les aider à faire face à la hausse des prix de l'énergie depuis janvier.
Mis à jour le