Augmentation des prix du gaz en 2023 : historique et prévisions

Mis à jour le
minutes de lecture

Suite à de nombreuses hausses consécutives, de nouvelles augmentations du prix du gaz sont enregistrées en 2023, malgré la chute des tarifs sur le marché de gros. Le prix du gaz évolue tous les mois, suivant le Prix Repère Gaz calculé par la CRE (Commission de régulation de l'énergie). La CRE publie en effet chaque mois son prix repère, comprenant un prix du kWh et un prix de l'abonnement, dans le contexte de la fin du gaz tarif réglementé. Décryptage.

Quel est le prix du gaz dans ma commune ?

  • Ambléon (01300)
  • Ambronay (01500)
  • Ambutrix (01500)
  • Ambérieu-en-Bugey (01500)
  • Ambérieux-en-Dombes (01330)
Patience...

Augmentation du prix du gaz en 2023

Première augmentation du Prix Repère Gaz en août 2023

La CRE publie tous les mois les valeurs de son prix repère, qui est calculé en fonction des coûts réellement supportés par les fournisseurs au titre de la fourniture de gaz naturel. Elle annonce une première augmentation du prix du gaz en août 2023. Une hausse de 1,76 € / MWh est en effet annoncée sur le prix du kWh HT des consommateurs en classe B1 (cuisson, eau chaude et chauffage). Cela est notamment dû à l'évolution des prix sur le marché de gros du gaz naturel.

Comparatif du prix repère gaz de la CRE entre juillet et août 2023
Consommation Juillet 2023 Août 2023 Évolutions en %
Consommation cuisson et eau chaude gaz 0,1048 €/kWh 0,1070 €/kWh ↗ +2,1 %
Consommation chauffage au gaz 0,0819 €/kWh 0,0840 €/kWh ↗ +2,5 %

Voici la grille tarifaire du Prix Repère gaz, à jour en avril 2024 :

Liste de prix del'offre Prix Repère Moyen de Vente de Gaz naturel par CRE
CRE
0 - 6000 kWh/an 6000 - 300 000 kWh/an
Abonnement par an 102.96 € 257.16 €
Zone 1 (€/kWh) 0.1091 € 0.0864 €
Zone 2 (€/kWh) 0.1091 € 0.0864 €
Zone 3 (€/kWh) 0.1091 € 0.0864 €
Zone 4 (€/kWh) 0.1091 € 0.0864 €
Zone 5 (€/kWh) 0.1091 € 0.0864 €
Zone 6 (€/kWh) 0.1091 € 0.0864 €

Prix en € TTC du Prix Repère Moyen de Vente de Gaz naturel de la CRE à jour au 11/04/2024

Les prix du gaz en juillet 2023 après la fin des TRV

Le Prix Repère Gaz a été mis en place en juillet 2023, comme nouveau tarif de référence suite à la disparition des tarifs réglementés du gaz. La mauvaise nouvelle est que le prix du gaz est donc amené à évoluer tous les mois, alors qu'il évoluait environ deux fois par an avec le TRV.

La bonne nouvelle, c'est que le Prix Repère Gaz est environ 20 % moins cher que l'ancien tarif réglementé du gaz. Cela s'explique en partie par le fait que les tarifs réglementés avaient été gelés depuis début 2023 par le bouclier tarifaire, et n'avaient donc connu aucune baisse. Ci-dessous l'historique des évolutions du TRV et du prix repère, à titre d'indication :

Abonnement mensuel en € TTC et prix du kWh en centimes d'euros TTC pour une consommation de 13000 kWh par an - À jour en mars 2024

Augmentation des prix du gaz en janvier 2023 et bouclier tarifaire

Une augmentation des prix du gaz est enregistrée en janvier 2023, mais le gouvernement décide de prolonger le bouclier tarifaire jusqu'au 30 juin 2023, ce qui a eu pour effet de limiter la hausse des prix à 15 %.

Pour rappel, le bouclier tarifaire est une mesure mise en place en 2021 par le gouvernement pour geler les tarifs réglementés afin de protéger les consommateurs face à la hausse sans précédent des prix de l'énergie. 

Grâce au bouclier tarifaire, la hausse des prix du gaz a été plafonnée à 15 % à partir de janvier 2023 (alors qu'elle a été limitée à 4 % en 2022). Selon le site du Service Public, cette augmentation représente tout de même une hausse d'environ 25 € par mois sur les factures de gaz des ménages. Sans le bouclier tarifaire, la hausse des prix du gaz aurait été de 99 % selon la CRE. Cela aurait donc pu représenter une hausse de plus de 200 € par mois sur les factures de gaz des ménages.

En prenant en compte cette hausse de 25 € par mois, voici approximativement comment les factures des ménages ont évolué entre 2022 et 2023 :

Évolution de la facture annuelle de gaz entre 2022 et 2023
Consommation 2022 Janvier 2023 Évolution en %
B1 (chauffage au gaz) 1 453 € 1 675 € ↗ +15,30 %
B2i (professionnels) 2 859 € 3 343 € ↗ +16,92 %

Qui est concerné par la hausse des prix du gaz ?

Comme la plupart des fournisseurs de gaz utilisent le prix repère de la CRE comme référence pour construire leurs offres et calculer leurs tarifs, l'évolution du Prix Repère impacte quasiment tous les consommateurs de gaz, qu'ils soient chez Engie ou chez un fournisseur alternatif. L'augmentation du prix du gaz affecte plus particulièrement les clients des offres dont les prix sont indexés sur le Prix Repère Gaz, car leurs tarifs évoluent à la hausse comme à la baisse, suivant ce prix repère.

Pour les clients d'une offre à prix fixe, leur prix du kWh HT est en principe bloqué pendant toute la durée de leur contrat. À condition d'une hausse des taxes, ces clients ne seront pas immédiatement affectés par l'augmentation des prix, mais le seront après l'échéance de leur contrat.

Quelles sont les raisons de cette forte augmentation du prix du gaz ?

La forte augmentation du prix du gaz a commencé en 2021, après la levée des confinements en Europe et dans le monde, qui a créé un très fort rebond de la demande en gaz naturel. Ensuite, le marché du gaz continue d'être bousculé par différents événements comme les conflits entre la Russie et l'Ukraine, ou encore la fin des tarifs réglementés.

Augmentation du prix du gaz sur le marché de gros

Tout d'abord, il faut considérer le principe de l'offre et la demande. Comme mentionné plus haut, la levée des confinements a créé un fort rebond de la demande en gaz naturel, pendant que l'offre ne suit pas en raison des niveaux de stockage faibles en Europe. Une fois que la demande dépasse l'offre, il y a forcément une augmentation des prix. À l'inverse, lorsque l'offre est plus forte que la demande, les cours du gaz naturel baissent naturellement. C'était par exemple le cas en 2018, lorsque la Russie, l'Australie et les États-Unis ont produit en masse du gaz naturel liquéfié.

La situation ne s'est pas améliorée avec les conflits entre la Russie et l'Ukraine. Il faut rappeler que plus de 90 % du gaz naturel en France est importé, et 20 % provient de la Russie. Cependant, en vue des sanctions reçues par la Russie de la part des pays de l'Union européenne, celle-ci a décidé de diminuer délibérément ses exportations vers l'Europe.

Sans oublier que le cours du gaz naturel est étroitement lié au prix du pétrole. Ainsi, lorsque les pays producteurs de pétrole modifient leurs prix, le prix du gaz en est aussi automatiquement impacté.

Augmentation du prix repère de la CRE

Avec la fin des tarifs réglementés du gaz, le prix repère est le nouveau tarif de référence. Pour calculer le prix repère, la CRE prend en compte différents facteurs, comme :

  • Les coûts d'approvisionnement : c'est-à-dire les prix du gaz sur le marché de gros ;
  • Les coûts hors approvisionnement : c'est-à-dire les coûts commerciaux, les coûts de stockage et les coûts d'acheminement supportés par les fournisseurs ;
  • Les différences géographiques de coût de transport et de stockage : sachant que le coût de transport n'est pas le même partout en France. Plus le consommateur est éloigné d'un centre de stockage ou de distribution, plus les coûts sont élevés. Ainsi, la CRE publie un prix moyen ainsi qu'une fourchette basse et une fourchette haute pour refléter ces disparités.

Les prix du gaz peuvent donc fortement augmenter ou baisser en fonction de ces facteurs. La hausse annoncée pour août 2023 est notamment due à l'évolution des coûts d'approvisionnement, notamment des prix du gaz sur le marché de gros.

Quelles solutions pour éviter l'augmentation du prix du gaz ?

Comparer les offres et les prix des fournisseurs

Il existe différents types d'offres de gaz sur le marché, qu'il est nécessaire de comprendre afin de bien choisir. À savoir que, depuis la suppression des tarifs réglementés du gaz, il n'y a plus que des offres à prix de marché, même chez Engie. On en distingue plusieurs types.

Les offres de gaz à prix fixe

Avec l'offre à prix fixe, le prix du kWh HT est bloqué par le fournisseur pour une durée comprise entre 1 et 4 ans. C'est une bonne solution pour se protéger de l'augmentation des prix du gaz sur le marché.

En revanche, il faut savoir que le prix fixe n'est avantageux que si les tarifs sont bas au moment de la souscription. Voilà pourquoi il est intéressant de comparer les fournisseurs avant de souscrire.

En avril 2024, l'offre de gaz à prix fixe la moins chère est l'offre  Stabilité Gaz par le fournisseur  Eni. Pour plus de choix, voici notre sélection des offres les plus compétitives :

🔥 Quel fournisseur de gaz fixe est le moins cher ?
Fournisseur de gaz fixe Offre de gaz fixe Budget annuel Économies estimées vs tarif de référence* Abonnement annuel Prix du kWh
Eni
STABILITÉ GAZ
🔐 Des prix bloqués !
Budget estimé
1447 €
Surcoût de
27 €
280.6 € 0.0867 €
EDF
34 04
Numéros EDF
AVANTAGE GAZ 2 ANS
🔐 Des prix bloqués !
Budget estimé
1567 €
Surcoût de
148 €
241.44 € 0.1023 €
Sowee
GAZ PRIX FIXE 3 ANS
🔐 Des prix bloqués !
Budget estimé
1585 €
Surcoût de
166 €
257.18 € 0.0987 €
Alterna
GAZ ZEN 1 AN
🔐 Des prix bloqués !
Budget estimé
1649 €
Surcoût de
230 €
276 € 0.1021 €
TotalEnergies
STANDARD FIXE GAZ
🔐 Des prix bloqués !
Budget estimé
1691 €
Surcoût de
272 €
257.18 € 0.1066 €
Dyneff
MON CONTRAT SEREIN VERT
🌳 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
Budget estimé
1844 €
Surcoût de
425 €
336.86 € 0.112 €

*Tarifs € TTC à jour du 11/04/2024. Budget calculé et économies estimées par rapport au tarif de référence pour une consommation annuelle de 13450 kWh (classe de consommation B2i)

Les offres de gaz à prix indexé sur le prix repère

Une offre à prix indexé signifie que les prix du kWh sont fixés librement par les fournisseurs, mais ils sont indexés sur le prix repère gaz de la CRE. Certains fournisseurs appliquent quelques pourcents de réduction pour permettre aux consommateurs de réaliser des économies immédiates - d'où l'importance de comparer les offres avant de souscrire :

🔥 Quel fournisseur de gaz indexé est le moins cher ?
Fournisseur de gaz indexé Offre de gaz indexé Budget annuel Économies estimées vs tarif de référence* Abonnement annuel Prix du kWh
Gaz de Bordeaux
GAZ RÉF
⚖️ Des prix indexés !
Budget estimé
1393 €
Économie de
26 €
251.28 € 0.0849 €
TotalEnergies
OFFRE SPÉCIALE GAZ
⚖️ Des prix indexés !
Budget estimé
1414 €
Économie de
5 €
257.18 € 0.086 €
EDF
34 04
Numéros EDF
AVANTAGE GAZ OPTIMISÉ
⚖️ Des prix indexés !
Budget estimé
1421 €
Surcoût de
1 €
238.32 € 0.0879 €
Happ-e
HAPP-E OFFRE GAZ
⚖️ Des prix indexés !
Budget estimé
1427 €
Surcoût de
7 €
284.15 € 0.085 €
Mint Énergie
BIOGAZ CLASSIC
🌳 Offre verte !
⚖️ Des prix indexés !
Budget estimé
1449 €
Surcoût de
30 €
257.18 € 0.0886 €
Vattenfall
GAZ ECO PLUS
⚖️ Des prix indexés !
Budget estimé
1464 €
Surcoût de
44 €
281.09 € 0.0879 €

*Tarifs € TTC à jour du 11/04/2024. Budget calculé et économies estimées par rapport au tarif de référence pour une consommation annuelle de 13450 kWh (classe de consommation B2i)

Quid des offres de gaz indexées sur le marché de gros ?

Certaines offres de gaz ne sont pas indexées sur le prix repère, mais sur le marché de gros. Le prix du kWh est fixé librement par le fournisseur, mais évolue chaque mois, trimestre ou semestre suivant les fluctuations des prix sur le marché de gros du gaz naturel. Cela peut être une bonne solution, sachant que les cours du gaz sur le marché de gros peuvent être avantageux. En revanche, cela signifie aussi que vos tarifs évoluent très souvent.

Adopter les bons gestes pour réduire la facture de gaz

De simples gestes qui peuvent paraître anodins peuvent vous aider à réaliser d'importantes économies d'énergie :

  • Programmer le chauffage à la bonne température : l'Ademe recommande une température de 19 degrés maximum dans les pièces de vie, et 16 degrés dans les chambres. À savoir qu'un degré en moins équivaut à environ 7 % d'économies d'énergie ;
  • Optimiser la consommation d'eau chaude : il faut s'assurer que la température de l'eau est comprise entre 55 et 60 degrés. De nombreux équipements peuvent aussi aider à réduire la consommation du chauffe-eau, comme le système stop-douche, le mitigeur thermostatique, etc. ;
  • Investir dans un thermostat connecté pour programmer le chauffage : pouvoir régler et piloter le chauffage à distance permet d'optimiser son utilisation. Cela permet notamment de n'utiliser son chauffage que lorsque c'est nécessaire ;
  • Réaliser des travaux de rénovation énergétique : cela passe par le remplacement de son vieux système de chauffage par un appareil beaucoup plus économique, comme la pompe à chaleur par exemple. Il faut également penser à bien isoler le logement pour réduire les besoins en chauffage. L'isolation du logement peut vous faire réaliser jusqu'à 30 % d'économies d'énergie.

Quand les prix du gaz vont-ils baisser à nouveau ?

Les cours du gaz naturel sur le marché de gros sont actuellement en chute, pour plusieurs raisons :

  • Un hiver plus clément que prévu ;
  • Des stocks de gaz naturel remplis en Europe ;
  • Des appels à la sobriété énergétique qui ont bien fonctionné. En France, la consommation de gaz aurait baissé de 12,2 % en décembre 2022 ;
  • Le plafonnement du prix de gros du gaz naturel à 180 € / kWh en février 2023.

Cela étant dit, cette baisse ne se reflètera pas tout de suite sur les prix payés par les consommateurs. Le prix du gaz ne devrait pas baisser avant 2024, à condition que les cours du gaz naturel restent à des niveaux bas toute l'année. En effet, les factures des consommateurs ne reflètent pas les cours du gaz au jour le jour, et ne changent donc pas en temps réel avec les fluctuations du marché de gros.

Les tarifs que nous payons dans nos factures sont calculés en fonction de plusieurs éléments. Essentiellement, il y a les coûts d'approvisionnement des fournisseurs, qui n'achètent pas du gaz spot tous les jours, mais disposent d'un portefeuille d'achat avec les achats du jour, ainsi que des contrats. S'ajoutent aux coûts d'approvisionnement les coûts de gestion et la marge du détaillant. Ensuite, le tarif est supervisé par la CRE, qui décide chaque mois si un ajustement des tarifs doit être réalisé.

En d'autres mots, lorsque les cours du gaz naturel baissent sur le marché, il faut attendre quelques mois avant que cela ne se reflète sur les factures des consommateurs.

Historique des évolutions du prix du gaz

L'augmentation des prix du gaz est surtout constatée à partir de 2021, suite à la reprise économique. Avant cette date, les prix étaient relativement stables, voire à la baisse. Le graphique ci-dessous permet de mieux visualiser l'évolution des prix du gaz ces dernières années, ainsi que l'impact du bouclier tarifaire sur les deux dernières années :

Graphique: Selectra - Source: Selectra