Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 87 67 38 23 Rappel gratuit
Déménagement 09 87 67 38 23

Déménagement

09 87 67 38 23

EDF, le fournisseur historique d’électricité en France

EDF est le premier fournisseur d'électricité en France. Créé en 1946 suite à la loi sur la nationalisation de 1450 entreprises spécialisées en production et distribution d’électricité, EDF demeure le fournisseur principal des Français du fait de son ancienneté.

L’histoire d’EDF

une ampoule branchant un cable dans une prise

Le pionnier français de l’électricité

EDF est le résultat d’une volonté historique de nationalisation et d'uniformisation du système électrique français. Dans les années 30, il est apparu nécessaire de contribuer à la modernisation et au redressement industriel du pays et cela devait passer par la création d’un service public d’électricité. Avant la création d’EDF, de nombreuses compagnies d'électricité étaient présentes sur le marché avec des tarifs différents en fonction des régions, ce qui n’arrangeait pas les consommateurs qui se sentaient lésés par ces offres discriminatoires. En 1946, EDF voit le jour et s’attaque à un projet d’envergure en entreprenant de reconstruire entièrement le réseau français d'électricité. Depuis, le groupe a posé les fondations d’un système électrique fiable, performant et stable tout en montrant la voie à la concurrence.

Un rayonnement mondial

Leader sur le marché français, EDF est présent sur tous les continents et compte près de 39,3 millions de clients dans le monde.

Les résultats mondiaux d’EDF 2014 :

  • France : 39,9 Mds € (55 %)
  • Italie : 12,7 Mds € (17 %)
  • Royaume-Uni : 10,2 Mds € (14 %)
  • autres pays : 5,6 Mds € (8 %)

Près de la moitié du chiffre d'affaires d’EDF est réalisé à l’étranger. Hors de l’Hexagone, EDF oeuvre majoritairement dans les énergies renouvelables, grâce à sa filiale EDF Énergies nouvelles (EDF EN), dirigée par Antoine Cahuzac. Elle est présente dans 22 pays, avec une capacité brute installée de plus de 10 000 mégawatts, 400 sites de production et 2 400 MW en construction. Également, le groupe multiplie les acquisitions afin de conforter sa place de leader dans la production d’électricité. EDF a repris notamment le chantier de l’EPR de Flamanville (réacteur nucléaire à eau sous pression de 3e génération) qui a été cédé par AREVA NP et donc le coût (10,5 milliards d’euros) a triplé. EDF tient à tenir tête à son principal concurrent, Shenhua, toujours plus puissant.

EDF en chiffres : un groupe puissant mais fébrile

EDF présente un chiffre d’affaires de 75 milliards d’euros en 2015 mais ses résultats sont irréguliers. En 2006, EDF affiche un résultat net de 5,6 milliards d’euros contre 1 milliard en 2010. En 2014, le groupe se redresse et présente un résultat net de 4,9 milliards contre 4,8 milliards en 2015. En contrepartie en l’espace de 10 ans, sa dette a augmenté de 10 milliards d’euros.

Activités d’EDF en France

Production d’électricité

Une des activités importante d'EDF est la production d’électricité. EDF c’est 450 891 GWe de production nette et 99 112 GWe de puissance installée en France en 2016. C’est aussi pas moins 39,3 millions de clients répartis dans le monde.

Le nucléaire domine majoritairement la production mondiale du groupe :

  • nucléaire : 54 % ;
  • hydraulique : 16 % ;
  • thermique fossile (hors gaz) : 16 % ;
  • cycle combiné gaz et cogénération : 9 % ;
  • autres énergies renouvelables : 5 %.

Commercialisation de l’électricité

EDF commercialise de l'électricité pour les particuliers, les entreprises et les collectivités. Depuis l'ouverture du marché de l'énergie à la concurrence, elle reste la seule à vendre le tarif réglementé pour l'électricité. Elle propose également des offres de marché, notamment des offres d'électricité renouvelable, mème si le fournisseur historique s'est montré à cet égard bien timide par rapport à d'autres, notamment Engie. Les différentes offres EDF pour l'électricité s'adaptent aux besoins des acheteurs : une station de sport d'hiver ne consomme pas de la même manière qu'une collectivité territoriale ou encore qu'une famille de 4 personnes vivant dans un petit pavillon.

Des filiales dans le transport et la distribution de l’électricité

En France, le réseau de transport d'électricité est géré par RTE qui est, depuis le 1er septembre 2005, une filiale d'EDF et agit en total indépendance dans le cadre de ses missions. C’est ENEDIS, également filiale d’EDF à 100 %, qui se charge de distribuer l’électricité jusqu’au consommateur final.

Offres EDF d’électricité et de gaz

Le tarif Bleu réglementé d’EDF

Le tarif Bleu est un tarif réglementé de l'électricité, fixé par l’Etat, qui est destiné uniquement aux clients particuliers et aux professionnels ayant un compteur d’une puissance inférieure ou égale à 36kVA. C’est l’abonnement le plus répandu chez les Français mais son tarif est souvent plus élevé que les offres du marché de ses concurrents.

3 options sont possibles :

  • Option base : le kWh est toujours au même tarif, quels que soient l’heure et le jour de la semaine.
  • Option heures creuses : le tarif est avantageux 8 heures par jour, selon des plages horaires définies localement par le distributeur.
  • Option tempo : le tarif du kWh varie selon le jour de la semaine et les heures de la journée.

Il existe aussi un tarif EJP, pour effacement jour de pointe, mais ce dernier n'est plus commercialisé depuis des années.

L’offre verte d’EDF

EDF offre la possibilité à ses clients de contribuer à la transition énergétique en proposant des offres d’électricité EDF vert électrique, et en favorisant ainsi l’utilisation des énergies renouvelables. Grâce au mécanisme des garanties d'origine, EDF s’engage à faire injecter sur le réseau électrique une quantité d’électricité d'origine renouvelable, équivalente à la consommation du client.

3 offres sont proposées, en remplacement de l'offre renouvelable lancée au moment de la COP 21:

  • EDF Vert électrique : cette offre garantit que l’équivalent de la consommation électrique du client est injecté en électricité verte sur le réseau. 2 options sont possible : tarif de base et heures creuses.
  • EDF Vert électrique week-end : en plus de la garantie d’une électricité verte, le client bénéficie d’un prix avantageux sur l’électricité le week-end et les jours fériés. 2 options sont possibles: week-end ou heures creuses + week-end.
  • EDF Vert électrique auto : en plus de la garantie d’une électricité verte, le client bénéficie d’un prix fixe pendant 3 ans et d’une réduction de 40% sur sa consommation moins la nuit, le week-end et les jours fériés, pour recharger sa voiture au meilleur prix. Là aussi, 2 options sont possibles: heures creuses ou heures creuses + week-end.

Les offres de gaz d’EDF

Elles sont au nombre de 3 :

  • EDF Avantage Gaz : le prix du kWh HT n’augmente pas pendant 4 ans. Chaque année, si le tarif réglementé de vente de gaz baisse, le prix du kWh HT baisse aussi et peut atteindre jusqu’à - 7% sur 4 ans.
  • EDF Avantage Durable : en plus des bénéfices de l’offre Avantage Gaz, le client participe au financement d’un programme de recherche sur le biogaz en France et sa consommation de gaz estimée est compensée carbone.
  • EDF Avantage Gaz Durable connecté : en plus de bénéficier de l’offre Avantage Gaz, le client peut faire jusqu'à 15 % d'économies d'énergie et bénéficier du thermostat Netatmo à prix réduit.

Le leader EDF fortement concurrencé

Une adaptation difficile à l’ouverture des marchés

L’ouverture du marché de l'électricité à la concurrence rend le leadership d’EDF fébrile. Le groupe a perdu 297 000 clients au premier trimestre de 2017. Au deuxième trimestre, c’est 297 000 qui étaient partis chez la concurrence. Au total, c’est 1,12 million qui ont rejoint des opérateurs alternatifs en 2017, sur un an soit près de 100 000 par mois. Par rapport à 2016, la perte de client a pratiquement doublé et ces chiffres ne cessent d’augmenter.

Une multitude de petits concurrents moins chers

Direct Energie et Engie (ex-GDF Suez) sont les deux principaux concurrents d’EDF qui proposent des offres compétitives. Direct Energie propose des réductions allant de 2 % à 10 % moins cher sur le prix du KWh HT par rapport aux tarifs réglementés ceux d’EDF Avec la fin des tarifs réglementés, la voie a été ouverte et la possibilité de changer de fournisseur est devenu un choix. En 2017, Total Spring a gagné 100.000 clients, tous clients chez EDF. Le mouvement de pertes de clients va s’accentuer avec l’arrivée de nouveaux fournisseurs comme Butagaz, qui a lancé sur le marché a lancé une offre moins cher par rapport aux offres de marché. Le groupe promet une réduction de 5% à 10% garantie sur le prix du kWh HT.

Des coûts de fonctionnement très élevés

EDF emploie une très grosse masse salariale, près de 170 000 personnes travaillent pour le groupe, les besoins en salaires et formation sont alors très importants. Certains petits fournisseurs sont seulement une dizaine de salariés… Le groupe dispose d’un patrimoine important mais celui-ci engendre des dépenses colossales que n’ont pas les petits fournisseurs qui ne sont pas producteurs. Le groupe investit en masse dans le nucléaire, alors même que cette énergie est la seule ayant un coût croissant. Par ailleurs, l’entreprise effectue également de nombreuses acquisitions coûteuses. A titre d’exemple, le 21 juin 2017, EDF annonce avoir signé un contrat de rachat de l’agence municipale de l’énergie du Minnesota du Sud, projet qui va coûter plusieurs milliards d’euros.